OuRS! OuRS!
"Les cacahuètes, c'est le mouvement perpétuel à la portée de l'homme. Et c'est pareil pour le punch..." © JC Vandamme

Les Dessous De Calais [04/03/2005]








Hop, v'là la dernière soirée café made in IUP ! Alors avant d'aller casser du Seven's, on prépare le bar et on se chauffe ;) Séquence pré-apéro chez nous, suivi d'un transfert de bar chez le gang des Picon-Bière. Nous voilà revenus dans notre ancienne demeure, toujours aussi accueillante, avec de l'espace et surtout une véranda, le grand luxe, koi.

Bon, on déballe les fonds d'bouteille, c'est bon, y'aura assez : des fonds de Get 27, Tek, Whisky, du Dillon, du St James, de la bière et bien sûr le fameux Picon Amer Cusenier ^_^ C'est parti pour un marathon de l'alcool, ça balle de toutes parts, Kitéklat est déjà bien entamé et réclame à boire. Ok, la Tek Paf aura raison de son cerveau :p

Bref, une présoirée arrosée comme il se doit, conclue par un caps à la Kanter remporté 8-5 par eul'Thomass (oui, j'ai honte) et une préparation de gourdasse au Dillon bien piégée comme d'habitude... Allez, 22h30, c'est l'heure de partir vers d'autres horizons. La route sera longue et froide, mais la motivation est là, et l'union fait la force ! La rue Royale sera égayée par un bien beau refrain ("Lundi, j'la prends en levretteuuuu...") qui ne manquera pas de surprendre les badauds.

Enfin arrivés au Seven's Pub pour la destruction tant attendue... Début d'flop, y'a vraiment pas grand monde et pas d'ambiance. Ni une, ni deux, on s'prend une chopine au bar avant d'aller explorer l'arrière-boutique. Y'a Pam, Amandine et Laetitia, inerte sur sa table, comme au bon vieux temps ;) L'Patoche et Timal sont au rendez-vous, les lumières sont allumées, DJ Newton nous met d'la house quelconque, bref, ça sent l'flop !!

C'était sans compter sur l'arrivée de 2 blondasses qui n'ont pas visiblement pas froid aux yeux. Y'est minuit, les lumières s'éteignent, c'est l'anniversaire du burdoche sur fond de techno, qui l'eût cru ? Les 2 oursonnes semblent intouchables, on observe avant de tenter une approche. Au fond du bar, ça s'ennuie sec. Heureusement, les boulayz Thomass et OuRS sont dans la place pour vous servir ;) On s'incruste devant une brunette pas très joviale, un beau vent vient alors nous rafraîchir, huhu.

Bref, c'est pas d'la grande grande soirée mais on s'amuse quand même... Quelques jumps plus tard, on s'retrouve tous sur les 2 blondes pour le bouquet final. Au programme, reloutages en tous genres ("T'as pas peur de sortir habillée comme ça ?") et une photo à l'angle de vue inédit (cf à droite). En effet, vraiment pas froid aux yeux, la coquine ! Eul'Thomass s'essaiera aussi aux joies de la photo numérique mais avec moins de succès, la victime lui ordonnant d'effacer la photo.

Les lumières se rallument, y'est 1h. Juste le temps d'expliquer au Newton que la cowgirl a chaud aux fesses, et là c'est le drame, les insultes fusent à cause d'une main mal placée. Rho, c'est l'hopital qui s'fout d'la charité :D Bref, il est l'heure de s'rentrer, mais on a perdu BadLolo. Quelques détours plus tard, r'voilà Bibitte. Ca caille sévère, on trace mais la route semble interminable. Traditionnel vidage de vessie au pont d'Vic, et rentrage à la maison vers les 2h du mat'.

Un coup d'téléphone à c't'heure ? Bah c'est l'Bibitte qui nous invite pour finir les restes chez lui. C'est r'parti ! Attention, du grand n'importe quoi ! Ballage de rosé de Lidl tandis que les autres se rincent au punch préparé dans la girafe discrètement subtilisée tout à l'heure. On finit les fonds d'biscuits apéro, puis le saucisson, du bacon au micro-ondes, du camembert au nutella et on s'finit à la Chartreuse Verte.

Voilà, on a ballé comme des sacs jusque 4h. Ce fut physique mais bien sympa, les présoirées et afters sont maintenant mieux que les soirées en elles-mêmes, bah ouais, y'a pu l'Iguane. Bref, un piteux réveil à 11h sur fond de mousse de rosé et des chutes de neige à en faire patiner la SaxOuRS, y nous faudra bien 24h pour se remettre de c'te soirée "sans culotte" ;p